A La Une

Tunisie: Habib Essid préside la clôture du MDEV TUNISIA


La clôture du programme de formation en développement mobile m-dev Tunisia a eu lieu vendredi 15 juillet dernier, à la Cité des Sciences de Tunis. M-dev Tunisia a été lancé par le Centre de formation professionnelle CIFODECOM, organisme sous la tutelle du ministère des TIC et de l’Economie numérique et ce, en partenariat avec la Deutsche Gesellschaft fur International Zusammenarbeit (GIZ), Samsung et Tunisie Télécom.

Une cérémonie de Remise des Prix a été organisée à l’occasion dans laquelle ont assisté le Chef du Gouvernement Habib Essib, le ministre des TIC et de l’Economie numérique Noomane Fehri, Andreas Reinicke, ambassadeur d’Allemagne en Tunisie, Fathi Methnani DG de Cifodecom, ainsi que les représentants de m-dev Tunisia des différents partenaires.

«Le programme a dépassé ses objectifs. On tablait sur 1000 applications développées  grâce à ce programme. Mais finalement on s’est retrouvé avec 1081 applications mobiles», s’est enorgueilli Directeur du projet m-dev, Zied Rouissi. «Un total de 8660 prétendants aux formations de m-dev Tunisia ont été retenus parmi 25 910 candidatures sur les 24 gouvernorats. Mais 6711 candidats seulement ont suivi en entier le cycle de formation à distance sur la plateforme MOOIN et ont pu pour plus d’encadrement bénéficier de la supervision de 59 tuteurs animant les 33 salles régionales», a-t-il rajouté.

Pour M. Rouissi, ce qui a fait le succès de m-dev Tunisia est que la formation n’exigeait pas à ce que le candidat soit diplômé dans le domaine des TIC. Il suffisait, en effet, d’avoir une idée créative pour s’inscrire. Tout simplement.

De son coté, Nooman Fehri a salué les résultats de ce programme qu’il a parrainé et soutenu fortement par ses visites dans les régions afin de sensibiliser les jeunes : «La Tunisie compte sur le potentiel et le savoir-faire inépuisable de tous ces jeunes pour assurer un avenir serein. Ce projet permettra à ces développeurs de profiter d’un marché mondial constitué de 4.5 milliards d’acheteurs potentiels. Tout ce que je leur demande, c’est de persévérer afin d’intégrer des sociétés ou constituer leur propre Startup».

«L’économie numérique est une révolution que la Tunisie doit adopter car elle sera amenée à devenir une richesse nationale, au vu des circonstances que vit actuellement le pays», a déclaré pour sa part le Chef du Gouvernement, Habib Essid qui a loué par la même occasion le talent des développeurs tunisiens. «Cette volonté de dynamiser les connaissances et la maitrise des nouvelles technologies émanent de la stratégie nationale Tunisie Digitale 2020 afin d’encourager la société tunisienne à adopter de plus en plus le numérique et ce, dans les différents secteurs». Rappelons à cet effet qu’il y a un programme qui vise à l’aube de 2020 de mettre en place l’identifiant unique numérique et la e-administration ainsi que l’école numérique.

Deux cents cartes technologiques internationales d’une valeur de 1000 dinars chacune sont offertes aux 200 premières applications. Samsung Tunisie offrira également un chèque d’un montant de 10 000 dinars au développeur de la meilleur application.

Souha Bel Arbi