A La Une

Le Bitcoin sous la loupe du Gouvernement Tunisien


Le Ministère des Technologies tunisien vient de publier une offre de stage autour de l’étude des avantages et des inconvénients de l’utilisation du Bitcoin. La mission du stagiaire sera d’analyser l’impact du Bitcoin sur le système bancaire et de présenter les applications en développement sur la « Blockchain », afin de répondre aux différents enjeux sur la vie privée, la sécurité informatique, la liberté et la transparence.

Plus qu’une simple offre de stage, cette annonce reflète l’intérêt que porte la Tunisie à la cryptomonnaie et l’éventuelle prise de position des autorités par rapport au statut légal du Bitcoin dans le pays. L’offre de stage survient environ un mois après la rencontre de Noomen Fehri, Ministre des Technologies de la Communication et de l’Economie Numérique tunisien avec un groupe de jeunes tunisiens s’étant lancés dans un projet lié à la technologie Bitcoin.

noomaan

Il est à rappeler que le Bitcoin est une crypto-monnaie ou monnaie électronique pair à pair (peer-to-peer) et décentralisée circulant sur Internet. Il s’agit à la fois d’une monnaie virtuelle et d’un protocole d’échange sécurisé. Créé en 2009, l’utilisation du Bitcoin se développe exponentiellement au cours des dernières années. La valeur du marché des bitcoins en circulation (capitalisation boursière) s’élève actuellement à 4.5 milliards de $.

Le statut légal du Bitcoin varie considérablement d’un pays à un autre et est encore non défini ou non définitif dans plusieurs d’entre eux. C’est le cas de la Tunisie où ce statut reste encore aujourd’hui non défini.

 

source: nouqood.biz