Autres

Bill Gates investit dans le préservatif 2.0


Bill Gates vient d’investir 100 000 dollars dans le projet de préservatif à l’hydrogel développé par les chercheurs de l’université de Wollongong en Australie.

Cela fait maintenant deux ans que Bill Gates s’est lancé dans son projet d’aider la recherche sur la contraception et la protection des maladies sexuellement transmissibles. On le sait, le fondateur de Microsoft consacre maintenant une grande partie de sa fortune aux œuvres caritatives et le philanthrope vient d’offrir 100 000 dollars à une équipe de chercheurs de l’université de Wollongong en Australie pour l’aider à développer son projet de préservatif nouvelle génération.

La capote 2.0 financée par Bill Gates

Le préservatif en latex tel que nous le connaissons actuellement a vu le jour en 1880, depuis, son évolution a profité du progrès technologique sans connaître de véritable révolution et le latex reste la matière la plus utilisée pour sa fabrication.

Le préservatif nouvelle génération inventé par les chercheurs de Wollongong n’utilise pas de latex. Ce dernier est conçu à base d’hydrogel, une matière dont la texture se rapproche de la peau humaine. Très souple et très résistant, l’hydrogel est également totalement biodégradable. Bien entendu, la matière bloque les transferts de matières biologiques, condition sine qua non pour un préservatif. L’hydrogel est déjà utilisé en médecine pour fabriquer des vaisseaux sanguins artificiels ou des implants oculaires, notamment pour ses propriétés hypoallergéniques.

Des propriétés multiples

L’intérêt de l’hydrogel ne s’arrête pas là. Les préservatifs pourraient embarquer des petites quantités de viagra qui se diffuseraient dès sa mise en place, ils sont également capables de conduire l’électricité. Les capotes à l’hydrogel pourraient servir comme sex-toys à part entière grâce à toutes ses propriétés et favoriseraient donc leur utilisation.

Quoi qu’il en soit, les préservatifs à l’hydrogel de l’université de Wollongong ont déjà réussi à convaincre Bill Gates qui a donc décidé d’investir 100 000 dollars pour continuer la phase de développement du produit. Les scientifiques vont désormais tenter de déterminer si leur invention apporte plus de plaisir aux couples que les modèles en latex.