A La Une

Tunisie: l’armée virtuelle d’Ennahdha sur Facebook


Si Ben Ali avait bien la mainmise sur les médias, Ennahdha a depuis un an, quasi-monopolisé Facebook pour en faire un outil de propagande. Les pages se multiplient et se structurent. Une véritable armée virtuelle intoxique le réseau social

Savez-vous combien de pages soutenant Ennahdha existent sur Facebook ? Plusieurs dizaines, et cela demande un énorme travail pour avoir une liste exhaustive, car en plus des pages s’affichant explicitement pro-Ennahda en mettant le nom du parti dans l’appellation de la page, il y a des pages qui en font l’apologie mais en ayant d’autres noms. C’est le cas de « Les vérités cachées / ??????? ?????? », «Koora Tunisie», ou encore Nouvelles du gouvernement qui trie minutieusement les informations à publier et veille à bien choisir ses mots. Petit tour sur le Facebook nahdhaoui !

«Ennahdha est mon choix et je ne reviendrai pas sur ma décision», est une page qui a été créée durant la campagne électorale, avec la photo d’un«beau gosse»récupérée sur Internet. D’ailleurs, le charmant jeune homme est actuellement sur les affiches de la nouvelle campagne publicitaire de Batam…

ennahdha-batam

Mais avec ses quelques 11 000 fans, cette page traîne très loin derrière des pages comme Les aigles d’Ennahdha (près de 60 000 fans) et Union des pages d’Ennahdha (58 000 fans). Cette dernière annonce déjà son soutien au candidat des Frères Musulmans à la présidentielle égyptienne, Khairat al-Chater en reprenant son affiche de campagne comme photo de profil.

kollona-ennahdha

Créée le 27 octobre 2011, la page Les enfants d’Ennahdha a prouvé que la publicité payante sur Facebook apporte ses fruits : 64 000 fans en 5 mois. Et si vous vous demandez pourquoi payer des liens sponsorisés sur Facebook pour promouvoir une énième page, la réponse est dans les photos. La page Les enfants d’Ennahdha, créée à peine 4 jours après les élections du 23 octobre veut véhiculer une image «branchée» en choisissant, sans doute pas au hasard, ses photos de profil : un joli bébé, deux jeunes blonds au look super cool… Oui, Ennahdha veut rompre avec les clichés et compte sur Facebook pour y arriver.

enfant-ennahdha

Et comme chez les nahdhaouis, on aime bien se répéter, on retrouve deux autres pages au nom des jeunes : Les jeunes d’Ennahdha (près de 17 000 fans), à ne pas confondre avec la page beaucoup plus populaire Les jeunes d’Ennahdha sur Facebook (plus de 148 000 fans).

Vous pensez que c’est assez ? bien sûr que non, l’armée virtuelle nahdhaouie dispose d’autres unités à son service : Ansar Ennahdha (34 000 fans), L’Islam est ma religion, le Tunisien est mon frère et Ennahdha est mon projet (20 000 fans), Ensemble pour soutenir Ennahdha dans les élections (17 000 fans), Joyaux d’Ennahdha (11 000 fans). Et comme, Ennahdha pense à tout, elle n’a pas oublié les anglophones sur Facebook Ennahdha International Page dont les publications se font uniquement en anglais.

Un peu plus d’un an après la révolution, les pages Ennahdha ont ravagé Facebook. Le réseau social numéro 1 en Tunisie, très surveillé sous Ben Ali, devient un outil de propagande pour Ennahdha qui utilise des dizaines de pages pour propager son idéologie, usant des mêmes techniques que celles de l’ancien régime: dénigrement des opposants et glorification du parti.

source: Tekiano